Cybersécurité : la situation en France

L’année 2017 a été une année décisive pour la France en matière de cybersécurité car les nombreuses cyberattaques, caractérisées par une virulence sans précédent, ont marqué les annales. En fait, force est de reconnaître que les entreprises françaises sont grandement exposées et menacées. Et aucune entreprise n’est épargnée, qu’elles soient de petites dimensions, familiales ou individuelles ou encore de grosses structures et d’envergure. Les faits sont les suivants : si la cybersécurité est aussi vulnérable, c’est que de nombreuses PMI et PME ne sont pas encore vraiment conscientes des risques qu’elles encourent dans le contexte de digitalisation actuel.

Ce qui menace la cybersécurité

Parmi les principales menaces menées contre la cybersécurité en France, il y a les ransomwares. Ils se multiplient de plus en plus et deviennent de plus en plus dangereux. Durant ces dernières années, des virus comme Petya, NotPetya et Wannacry ont sévi et fait des ravages en France. Rien que chez le constructeur automobile Renault, c’était 200 000 ordinateurs infectés et dans les 220 millions d’euros de perte chez Saint-Gobain. La cybersécurité de plusieurs ordinateurs a été mise à mal, on parle de la moitié des entreprises françaises atteintes et plus d’un tiers qui a dû payer la rançon alors qu’une partie seulement d’entre elles ont pu récupérer leurs données.

La cybersécurité perd son intégrité

Lorsqu’on parle de cybersécurité et de cyberattaques de nos jours, il ne s’agit plus d’un hacker isolé qui vise une entreprise donnée. Les attaques sont massives et dirigées contre l’ensemble des entreprises françaises et ce, tous les jours. Quel que soit la taille d’une entreprise, son chiffre d’affaires ou son secteur d’activités, elle sera attaquée. Pour mettre en place une cybersécurité efficace, les entreprises doivent investir dans une protection qui anticipe les attaques, qui peut en déceler l’origine et apporter des solutions définitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *