Les NFT dans le monde de l’art

Les NFT crypto art sont de plus en plus présents dans le monde de l’art. En comprenez-vous l’importance, du moins le sens ? Est-ce une révolution numérique ou plutôt une mode en vogue aujourd’hui et qui disparaîtra demain ?

NFT, de quoi parle-t-on ?

NFT vient de l’anglais Non Fungible Token et peut être défini comme étant une unité numérique qui garantit l’authenticité d’un objet immatériel. Les NFT peuvent aussi être rattachés à des objets physiques, pierres précieuses, sculptures, peintures, produits de luxe, etc. Le tout est possible grâce à la technologie Blockchain. A la différence d’une cryptomonnaie, le NFT n’est pas interchangeable. Chaque NFT est associé à un fichier numérique unique, donc un exemplaire authentique de ce dernier. Pour le dire simplement, un NFT est un certificat d’authenticité. De ce fait, les NFT ne sont pas des œuvres d’art, ce n’est même pas une forme d’art. N’oubliez pas qu’ils sont utilisés dans beaucoup d’autres secteurs, ils ne sont pas propres au domaine de l’art.
C’est la raison pour laquelle Wikipédia n’accepte pas de les qualifier ainsi. On parle beaucoup des NFT dans le monde de l’art mais en réalité, les œuvres ne représentent qu’un petit pourcentage des ventes. Les collectibles constituent dans les 76 % du volume des ventes contre seulement 9 % pour les œuvres d’art. Pour la petite histoire, c’était en 2014 qu’a été créé le premier NFT de type artistique. C’est l’artiste Kevin McCoy qui a inventé cette animation qui vaut aujourd’hui 7 millions de dollars. Puis, à partir de 2017, les NFT se sont popularisés. De plus en plus d’artistes se sont lancés dans la production de NFT. De parfaits inconnus sont à présent des stars dans l’univers de l’art institutionnel.

Les artistes et les NFT

Vous vous demandez peut-être pour quelles raisons les artistes s’intéressent-ils autant aux NFT. En fait, ceux-ci sont hautement avantageux pour les artistes parce que désormais, ils peuvent protéger leurs œuvres numériques. Mais en plus, ils ont la possibilité de mieux les commercialiser. Comment cela ? Si auparavant, monétiser les œuvres numériques se faisait en accordant des licences afin de les représenter ou reproduire, c’est plus facile aujourd’hui. Grâce à l’authentification crypto art, les artistes vendent directement des exemplaires numériques de leurs œuvres. Il leur est plus simple de se rémunérer de cette manière, un peu comme un peintre qui vend ses toiles. Les salles de vente et les galeries s’intéressent de près également à l’art numérique depuis quelque temps.
Elles ont aussi l’opportunité de mettre en vente des exemplaires authentiques d’œuvres numériques. Mais vous aimeriez sans doute savoir ce que vous possédez vraiment en faisant l’acquisition d’un NFT. Rappelez-vous qu’un NFT est un certificat d’authenticité, une référence d’un fichier numérique. Il est unique et surtout infalsifiable. Le fichier peut être reproduit à l’infini, on peut en faire d’innombrables copies mais vous êtes le détenteur légal d’un exemplaire unique. Votre NFT est donc une espèce de titre de propriété qui permet de vous identifier comme le titulaire d’une création numérique. C’est via un NFT que l’on peut créer des éditions limitées d’œuvres d’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *